L'engagement de BESIX Watpac en faveur des indigènes australiens

Global Me@BESIX Group 3 min read

La Semaine de la Réconciliation Nationale est un événement annuel en Australie. Elle célèbre la culture et l'histoire indigènes et encourage le dialogue. Le 27 mai 2021, BESIX Watpac a organisé un événement spécifique sur chacun de ses sites pour rappeler et renouveler son engagement en faveur de la réconciliation.

L'histoire australienne a été marquée par des violences entre les Australiens non indigènes et les Australiens indigènes, c'est-à-dire les Aborigènes et insulaires du détroit de Torres. "Il est important que nous établissions la vérité sur notre histoire - qu'il y a eu des guerres frontalières en Australie - nos écoles ne nous l'enseignent pas", a expliqué Mick Gooda, un grand défenseur de la justice sociale et des droits des indigènes. Il s'adressait au personnel de BESIX Watpac au siège de la société à Brisbane le 27 mai. "Nous devons en arriver au point où nous reconnaissons tous ce qui s'est passé, où nous permettons aux blessures de ces événements de guérir et où nous pourrons ensuite avancer tous ensemble." Le discours résolument positif de Mick Gooda appelle les Australiens à façonner un avenir ensemble, dans le respect des cultures indigènes.

Cette approche, axée sur la reconnaissance de l'héritage culturel et spirituel des peuples indigènes, fait partie intégrante de la culture d'entreprise de BESIX Watpac. L'entreprise encourage la réconciliation par le biais de son Plan d'action de réconciliation, qui met l'accent sur l'emploi et la formation comme solutions durables. Cette initiative est elle-même supervisée par un Responsable national des Affaires indigènes, James Alley, qui travaille en étroite collaboration avec tous les projets de BESIX Watpac afin de maximiser les opportunités.

Les résultats sont remarquables et font de BESIX Watpac un exemple en la matière. Pour la construction du Queensland Country Bank Stadium, un stade de 25.000 places à Townsville, BESIX Watpac a atteint un taux d'emploi indigène de 11,6%, soit presque le double de l'objectif initial de 6%. Et ce n'est qu'un exemple. Le taux était de 11,7% pour la construction du JCU Ideas Lab à Cairns et de 12,3% pour l'expansion de la raffinerie de Sun Metals. De même, l'entreprise s'est engagée à travailler activement avec les entreprises indigènes pour améliorer leurs capacités, leurs processus de formation, accroître leur accès aux opportunités commerciales et développer les possibilités dans la chaîne d'approvisionnement.

James Alley, Responsable national des Affaires indigènes : "Le parcours culturel de BESIX Watpac a considérablement évolué et nos processus sont désormais fortement axés sur l'engagement et la participation des indigènes, tant sur nos chantiers que dans le cadre d'opportunités commerciales. La formation continue de la prochaine génération de travailleurs indigènes est plus qu'une responsabilité, c'est la chose juste à faire."

BESIX Watpac prend régulièrement de nouvelles initiatives pour rendre son engagement encore plus concret. En mars 2021, par exemple, l'entreprise a signé un protocole d'accord avec le Yarpa Indigenous Business and Employment Hub. L'objectif est de faciliter l'externalisation vers les entreprises indigènes en augmentant la visibilité de ces entreprises et le vivier de talents disponibles.

Jean-Pol Bouharmont, CEO de BESIX Watpac : "En tant que grand entrepreneur national de construction multidisciplinaire, BESIX Watpac reconnaît sa responsabilité d'utiliser son pouvoir d'achat pour générer une valeur sociale supérieure à la valeur financière de ses projets."

Ce faisant, BESIX Watpac contribue certainement à la vision et aux paroles inspirantes de Mick Gooda. "Lorsque nous nous retrouverons tous ensemble pour reconnaître la vérité, réconcilier nos différences historiques, éliminer les injustices et célébrer notre avenir commun en tant qu'Australiens unis, nous aurons atteint la véritable réconciliation."

NEWS