written by
Lore De Jonge

BESIX Foundation investit dans une obligation à impact social avec "Back on Track"

Global Group Me@BESIX Me@Socogetra Me@Vanhout Me@BESIX Infra Me@Cobelba Me@JacquesDelens Me@FrankiFoundations Me@Vandenberg Me@SixConstruct 3 min read

Suite à la crise financière mondiale, la compression des budgets du secteur public et l'augmentation de la dette publique ont considérablement restreint les programmes traditionnels de subventions gouvernementales. Le paysage financier mondial connaît par conséquent de grands changements. De nouvelles formes de financement, comme le crowdfunding et les prêts entre pairs, gagnent rapidement en popularité, tout comme les obligations à impact social.

En effet, la demande en investissements sociaux a également connu une croissance exponentielle ces dernières années et a conduit de nombreuses entreprises à investir dans ce type d’investissement en vue d’un rendement financier mais par-dessus tout un rendement social.

BESIX Foundation, qui depuis sa création en 2009 développe son action autour des thèmes en lien avec l’éducation, l’environnement et la construction et qui à ce jour a financé 242 projets à travers le monde, rejoint la course ce 4 mars 2020 en investissant dans le projet "Back on Track " sous forme d’une obligation à impact social.

Le projet "Back on Track" est mené par Oranjehuis, une association sans but lucratif belge. Par le biais d'un accompagnement intensif, d’un an maximum, ce projet vise à soutenir les jeunes entre 17 et 25 ans en Flandre occidentale et orientale. Les jeunes adultes que "Back on Track " souhaite aider sont les jeunes qui sortent de détention (prisons d'Ypres, de Bruges, de Ruiselede, de Gand, d'Audenarde et institutions fermées pour jeunes). Sur une période de 3 ans, 8 superviseurs veulent aider 133 jeunes à "se remettre sur les rails", en leur apportant un soutien concret dans le cadre de la recherche d’un logement et d’un emploi, ainsi qu’un encadrement social et psychologique continu afin de prévenir les cas de récidive.

Comment fonctionne cette obligation à impact social ?

Les obligations à impact social sont des instruments à revenu fixe qui ont la particularité de mobiliser des capitaux pour des projets ayant des résultats sociaux positifs. Dans le cas présent, l'investisseur privé (BESIX Foundation) offre un capital spécifique pour financer un programme social défini fourni par un prestataire de services (Oranjehuis). Si le prestataire de services atteint l'impact social prédéfini (133 jeunes réinsérés avec succès sur 3 ans), le subventionneur de résultats (De Vlaamse Gemeenschap et Fonds Jongerenwelzijn) rembourse l'investissement initial à l'investisseur (BESIX Foundation).

Ce modèle de rémunération basée sur les performances accentue l'importance de la transparence, de la responsabilité et du financement basé sur des preuves.

Pourquoi BESIX Foundation y participe?

"Depuis maintenant plus de 10 ans, BESIX Foundation contribue à un monde meilleur en participant et en finançant des centaines de projets à visée sociale à travers le monde. Le projet "Back on Track" est une nouvelle occasion pour la fondation de concrétiser un projet solidaire qui répond à un vrai besoin social. Nous avons décidé d’investir dans le dispositif car nous avons été séduits par le côté innovant de la méthodologie, ainsi que par la qualité de l’équipe portant le projet " explique Frédéric de Schrevel, Secrétaire Général et Responsable RSE du groupe BESIX.

Qui d’autre y participe ?

Outre la Fondation BESIX, le Fonds européen d'obligations à impact social de BNP Paribas, BNP Paribas Fortis et Labido Invest (Boss Paints) investissent ensemble 1,7 million d'euros dans ce projet. Le groupe bancaire BNP Paribas assure également la structuration financière de l’obligation. L'équipe de recherche LUCAS de la KU Leuven agit en tant qu'évaluateur indépendant du projet.

NEWS