Reprise progressive des activités

4 min read

Chers collègues,

La conférence de presse des autorités belges de ce vendredi 24 avril, portant sur le plan de déconfinement progressif en Belgique, a apporté plus de clarté pour les entreprises. Le même jour, les partenaires sociaux de la construction ont conclu un protocole d'accord, auquel BESIX souscrit pleinement.

Dès lors, la construction pourra progressivement reprendre ou poursuivre ses activités avec moins de limitations, moyennant le respect d'un certain nombre de conditions, dès le lundi 4 mai. Nos équipes analysent en ce moment le phasage et les conditions précises dans lesquelles le travail pourra progressivement reprendre ou s’intensifier. Des actions sont notamment entreprises afin d’adapter les installations sur site et les bureaux aux règles sanitaires désormais en vigueur.

1° A partir du 4 mai, les règles sanitaires de base ne changent pas !

  • Restez chez vous si vous êtes malade.
  • Lavez-vous très régulièrement les mains au savon pendant au moins 30 secondes, ou à défaut avec du gel hydroalcoolique.
  • Evitez les contacts étroits, tels que poignées de main ou accolades.
  • Respectez à tout moment la distance de sécurité de 1,5m.

2° Port du masque (*)

  • Sur chantier, certaines activités sont impossibles à effectuer en respectant la distance de sécurité de 1,5m entre personnes. Suite au protocole d’accord entre les partenaires du secteur, il sera désormais possible de déroger à cette règle, pour autant que les personnes en train d’effectuer la tâche en question se protègent obligatoirement d’un masque couvrant la bouche et le nez.
  • Parmi les mesures fédérales annoncées la semaine dernière figure l’obligation de porter un masque dans certains cas, comme dans les transports en commun. Convaincu par cette approche, BESIX va adopter la même politique et étendre le port du masque à l’ensemble de ses activités, qu’elles soient opérationnelles ou administratives : dès que vous êtes dans un lieu collectif, dans une zone où circulent plusieurs personnes, dans des espaces communs, nous devrons tous porter un masque. Ce n’est que lorsqu’une situation est totalement sûre que celui-ci pourra être ôté (ex. travail isolé, bureau individuel).
  • BESIX a commandé des masques qui seront d’ici peu disponibles pour les sites et bureaux. Bien entendu, le port du masque ne remplace pas les mesures d'hygiène de base mentionnées plus haut.

3° Personnes à risque

  • BESIX suivra scrupuleusement l’ensemble des mesures définies par les autorités belges compétentes dans le cadre du plan de déconfinement progressif. Celles-ci n’appliquent aucune différence de traitement en fonction de l’âge des individus, dès lors BESIX non plus.
  • Si pour des raisons médicales, vous êtes considéré(e) comme personne à risque, ou si vous vous considérez comme une personne à risque, consultez votre médecin traitant.

4° Travailleurs en provenance de l’étranger et panneaux de plexi dans les camionnettes

Deux sujets sont encore en discussion et n’ont pas encore trouvé de solutions précises :

  • Sur certains chantiers, une partie de la main d’œuvre chez les sous-traitants provient de pays étrangers. Ces travailleurs sont rentrés dans leur pays juste avant le confinement. Certains sont prêts à revenir en Belgique, mais les conditions dans lesquelles ces personnes pourraient revenir ne sont pas encore détaillées. Nous n’avons encore pris aucune décision sur le sujet.
  • Si la distance de sécurité de 1,5m ne peut pas être respectées dans les transports collectifs d’un chantier, une solution serait de fixer des cloisons de plexiglas entre les rangées. Ce type de travaux peut cependant avoir un impact sur la conformité des véhicules. Ce point est encore à l’étude et aucune décision n’a encore été prise.

En conclusion, le plan de déconfinement progressif et l’accord entre partenaires sociaux constituent de toute évidence une nouvelle encourageante. Cependant, nous ne sommes pas au bout de nos peines et les défis auxquels nous faisons face sont encore très nombreux. C’est le cas de la fourniture de matériaux, à l’arrêt ou en pénurie, et d’une chaine d’approvisionnement profondément perturbée, ou encore de main d’œuvre manquante.

Ce contexte général nous oblige à rester vigilants, particulièrement dans la gestion des coûts. Nous retrouverons une situation de travail normale progressivement, à mesure que le moteur économique reprendra.

La direction de BESIX vous remercie toutes et tous de tout cœur de votre compréhension et de votre dévouement pour notre groupe.

Restez en sécurité et prenez soin de vous.

Rik Vandenberghe
CEO BESIX Group

(*) Les masques faciaux utilisés dans ces circonstances ne sont pas considérés comme des EPI à proprement parler, mais comme une barrière collective supplémentaire afin de ralentir la propagation du COVID-19.