written by
Lydie Marotte

L’entreprise de construction BESIX et le gestionnaire de réseau Elia veulent donner un rôle actif dans le système électrique aux bâtiments intelligents

Global Group Me@Vandenberg Me@FrankiFoundations 7 min read
  • Les bâtiments sont responsables de 40 % de notre consommation d’énergie
  • Outre une meilleure efficacité énergétique, il existe également un fort potentiel de gestion flexible de l’énergie
  • Les bâtiments intelligents renforcent l’intégration des énergies renouvelables

Pour parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050 comme le demande le Green Deal européen, il ne faut pas uniquement compter sur une transition dans le secteur de l’énergie. D’autres domaines peuvent eux aussi contribuer à réduire davantage l’empreinte carbone de la société. À l’instar de l’arrivée des véhicules électriques, qui auront un grand impact à court terme, des innovations se profilent également dans le secteur de la construction. Ainsi, les bâtiments seront non seulement moins énergivores mais aussi plus intelligents en matière d'énergie. Une gestion flexible de l’énergie permettra de mieux aligner la consommation des bâtiments sur la production renouvelable variable. Le secteur de la construction soutient ainsi la transition énergétique, sans faire de compromis sur le confort. Le consommateur s’y retrouve à son tour en faisant des économies sur sa facture d'énergie.

Pour maintenir l’équilibre du réseau, l’offre et la demande doivent être égales à tout moment. En raison de l’augmentation attendue de la production d'énergie renouvelable (moins prévisible) ainsi que de l’électrification de la société, ce défi se fera à l’avenir toujours plus imposant. Pour tout de même pouvoir maintenir l’équilibre, des moyens d’équilibrage flexibles seront nécessaires.

À l’heure actuelle, c’est principalement l’industrie qui fournit cette flexibilité en augmentant ou en réduisant la production. À l’avenir, Elia souhaite aussi utiliser la flexibilité du consommateur lambda en faisant appel aux véhicules électriques, aux pompes à chaleur, aux chaudières ou à d’autres applications. La digitalisation ainsi qu’une refonte du design de marché forment des pierres angulaires dans ce contexte de « consumer centricity » (le client au centre de l’équation). Il s’agit d'un concept hautement porteur d’avenir et qui représente un pas de plus vers la réalisation du Green Deal européen.

Si nous voulons réaliser les objectifs climatiques, il est important que nous collaborions avec d’autres secteurs. À court terme, nous nous axerons surtout sur la mobilité électrique. Les interactions entre la batterie d’une voiture et notre système électrique deviendront très bientôt réalité et seront très répandues. La prochaine étape importante sera l’intégration des bâtiments intelligents. Le cycle de renouvellement de la construction ralentit mais l’impact du secteur sera lui toujours croissant étant donné que 40 % de notre consommation d'énergie est liée aux bâtiments. En collaborant sur la base de nos expertises respectives, nous pouvons tester des applications qui seront plus tard également déployées chez les particuliers. - Chris Peeters, CEO du groupe Elia

Dans l’ensemble, la digitalisation est encore limitée dans les secteurs de la construction et de l’immobilier. Mais grâce à l’accessibilité de la technologie, la digitalisation et l'automatisation vont gagner en importance. Dans ce cadre, le concept de bâtiments intelligents (« smart buildings ») joue un rôle central. Un bâtiment est dit « intelligent » lorsqu’il combine un environnement agréable et une consommation efficace grâce à la technologie. Le consommateur a ainsi l’esprit tranquille car le bâtiment prend lui-même des décisions pour optimiser ses prestations, par exemple en matière de consommation énergétique.

Dans les plans de relance post-coronavirus, une grande attention est portée à la rénovation des bâtiments. Et nous ne pouvons pas uniquement miser sur une réduction de la consommation d’énergie, mais nous devons aussi la rendre plus intelligente. Nous créerons ainsi plus de valeur pour le consommateur. À la clé : plus de confort et une facture d'énergie réduite. L'ajout d’une couche technologique aux bâtiments est une étape importante vers une société pauvre en carbone. En mettant l’accent sur cette dynamique, la Belgique prendra de l’avance sur ses voisins tandis que son économie du savoir sera mise en lumière. - Rik Vandenberghe, CEO de BESIX Group

Elia et BESIX collaborent déjà au projet Enleash dans le cadre de l’écosystème Internet of Energy (IO.Energy). Un concept pilote examine la manière dont les grands bâtiments présentant des besoins de consommation complexes (comme les bureaux et les hôpitaux) peuvent jouer un rôle actif dans le système énergétique. Comment ? En produisant leur propre énergie, en la conservant ou en la consommant lorsque cela est utile ou nécessaire.

BESIX et Elia vont travailler à une note de vision commune. Une structure de projet sera par ailleurs mise en place afin de partager les connaissances, de chercher des opportunités et de développer des projets. Les partenaires promouvront également l'importance des bâtiments intelligents. Unir nos forces et partager nos connaissances respectives en matière de bâtiments intelligents et d’exploitation du système électrique représentent des étapes concrètes en vue de contribuer davantage à l’indispensable transition énergétique.

Plus d’informations sur Enleash : https://www.ioenergy.eu/enleash

À propos de BESIX

BESIX est un groupe belge de premier plan, basé à Bruxelles et actif dans 25 pays et sur 5 continents dans les secteurs de la construction, du développement immobilier et des concessions. Actif depuis 1909, ses réalisations connues comprennent la Burj Khalifa, la plus haute tour du monde à Dubaï, les bâtiments du parlement européen à Bruxelles ou encore le Grand Egyptian Museum, sur le plateau des pyramides de Gizeh.

Le département d'ingénierie du groupe permet à BESIX de réaliser des projets complexes et uniques, en particulier sur les plans techniques et environnementaux.

BESIX a développé une expertise avancée en matière de prestations énergétiques des infrastructures. En combinant par exemple des solutions durables pour l’électricité, la ventilation et l'éclairage, BESIX a construit en 2020 le premier tunnel 100 % neutre en CO2 du Benelux, à Rotterdam.

BESIX et ses filiales ont souvent fait figure de pionniers en matière de prestations énergétiques des bâtiments. À Paris, Bruxelles ou encore Rotterdam, le groupe a contribué au développement et à la construction de bâtiments répondant aux normes environnementales les plus strictes (BREEAM, LEED, Passive Building, Cradle to Cradle, etc.) et a par ailleurs collaboré à l’amélioration des normes du secteur.

En 2019, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 3,3 milliards €. Il compte par ailleurs 12 000 collaborateurs répartis dans 25 pays et 5 continents.

Plus d’informations : www.besix.com

À propos du groupe Elia

Dans le top 5 européen

Le groupe Elia est actif dans le transport d’électricité. Nous veillons à chaque instant à l’équilibre entre production et consommation. Nous approvisionnons 30 millions d’utilisateurs finaux en électricité et gérons 19 271 km de liaisons à haute tension via nos filiales en Belgique (Elia) et dans le nord-est de l’Allemagne (50Hertz). Notre groupe figure ainsi parmi les 5 plus grands gestionnaires de réseau européens. Nous mettons un réseau électrique robuste et fiable à 99,999 % au service de la communauté et du bien-être socioéconomique. Nous voulons également servir de catalyseur à une transition énergétique réussie vers un système énergétique fiable, durable et abordable.

Acteur de la transition énergétique

Le groupe Elia stimule l’intégration du marché européen de l’énergie et la décarbonisation de notre société en développant les liaisons internationales à haute tension et en intégrant une part sans cesse croissante d’énergie renouvelable. En parallèle, le groupe Elia innove dans ses systèmes opérationnels et développe des produits de marché afin que de nouveaux acteurs de marché et technologies aient accès à notre réseau. Le groupe Elia concrétise ainsi la transition énergétique.

Dans l’intérêt de la communauté

Acteur central dans le système énergétique, le groupe Elia agit dans l’intérêt de la communauté. Nous adaptons constamment notre réseau de transport au mix énergétique qui évolue rapidement et intègre toujours plus d’énergie renouvelable. Nous veillons aussi à réaliser nos investissements dans les délais et les budgets impartis, tout en garantissant une sécurité maximale. Nous adoptons une gestion proactive des parties prenantes lors de la réalisation de nos projets : nous entamons une communication bilatérale avec tous les acteurs concernés dès le début du processus. Nous mettons également notre expertise à disposition du secteur et des autorités compétentes pour aider à construire le système énergétique de demain.

Ouverture internationale

Outre ses activités de gestionnaire de réseau de transport, le groupe Elia fournit aussi des services de consultance à des clients internationaux via Elia Grid International (EGI). Elia fait également partie du consortium Nemo Link qui exploite la première interconnexion électrique sous-marine entre la Belgique et la Grande-Bretagne.

Le groupe Elia est une entreprise cotée en bourse dont l’actionnaire de référence est le holding communal Publi-T.

Plus d’informations : eliagroup.eu

PRESS RELEASE