written by
Lore De Jonge

Grâce à ce nouveau pont, vous pourrez 'Traverser la lande à vélo'

Global Me@SixConstruct Me@BESIX Me@Socogetra Me@Vanhout Me@BESIX Infra Me@JacquesDelens Me@FrankiFoundations Me@Cobelba Group 2 min read

Pour résumer...

BESIX va réaliser pour l’ASBL Toerisme Limburg un tout nouveau pont cyclable qui traversera la lande du parc national de la Haute Campine.

Attendez un peu… ce ne serait pas là qu’on peut déjà 'Traverser l’eau à vélo' et 'Traverser la forêt à vélo' ?

Et si ! Comme vous pouvez le constater, la province du Limbourg met les bouchées doubles (ou triples) pour offrir aux cyclistes une expérience inoubliable ! Cette fois, le projet consiste en un pont cyclable en bois de 234 m de long qui passera au-dessus du "Chemin vers Zutendaal". Les atouts de ce nouveau pont sont multiples ; il offrira notamment aux cyclistes et promeneurs une vue imprenable sur la lande et leur permettra de traverser le parc national – qu’il surplombera de part en part – en toute sécurité.

Un pont pour les cyclistes et les piétons. D’accord… mais qu’est-ce que ça a d’extraordinaire ?

La particularité de cette passerelle de bois et de béton réside dans sa conception : les cyclistes et les promeneurs circuleront entre deux parois en bois et quitteront littéralement la terre ferme.

Cool ! Et son design sera en lien avec l’histoire minière de la région ?

Absolument, aussi bien par sa forme que par les matériaux utilisés. La structure du pont a été conçue comme un fin maillage de poutres et de colonnes, entre lesquelles la piste cyclable en béton monte et descend progressivement. Cette structure rappelle les étançons en bois des anciennes galeries des mines. En ce qui concerne les matériaux, le bois de sapin d’origine limbourgeoise sera utilisé, un deuxième clin d'œil au passé minier, à l'époque où ce bois tendre répondait à une forte demande des mines. Tu sens déjà l'odeur des pins ?

Promontoire, sapin, mine… OK. Autre chose ?

Évidemment ! Comme toujours, BESIX a vu bien plus loin que ça. Le projet a été conçu de sorte à réduire l’impact sur l’environnement et accroître la sécurité des usagers.

Le plus gros du pont sera par exemple préfabriqué ailleurs, puis transporté et installé sur les lieux. Les premiers éléments de la structure en bois n’arriveront donc sur le chantier que d’ici quelques mois. Les travaux de construction se dérouleront en deux phases pour limiter le dérangement et garantir la continuité de la circulation.

Enfin un chemin de service sera aménagé pour permettre aux pompiers et aux secours de se déplacer facilement dans le domaine malgré le chantier.

Pourquoi BESIX ?

C’est évident : durabilité, respect de la faune et de la flore, conception novatrice… Que demander de plus ? Il faut quand même savoir que le parc national de la Haute Campine, à ce jour le seul parc national de Belgique, est candidat au patrimoine mondial de l’UNESCO – conjointement avec ses sites miniers. Bref, c'est bien plus qu'un chantier.

Quand pourrons-nous découvrir ce fameux pont ?

Les travaux débuteront au mois de juin, et devraient se terminer aux alentours de novembre. Disons donc début 2020 pour les premières traversées.

NEWS