BESIX, au sein du consortium BRAVO-4, est désigné comme soumissionnaire privilégié pour les travaux de réaménagement du Ring de Gand (Belgique)

Global Me@BESIX Group 5 min read

BESIX Group, Stadsbader, EPICo, Rebel et I4B, réunis ensemble sous le nom de BRAVO-4, ont été désignés comme soumissionnaire préférentiel pour réaliser les travaux de réaménagement sur le R4 Ouest et Est de Gand (Belgique). C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui la ministre flamande des Travaux publics, Lydia Peeters, en compagnie des directions des différents intervenants. La Werkvennootschap, l’instance du gouvernement flamand qui contrôlera les travaux en tant que maître d'ouvrage, cherchait en effet un consortium pour prendre en charge la conception, la construction, le financement et la maintenance du projet dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP). Le gouvernement flamand versera ensuite une redevance de disponibilité au consortium pendant 30 ans.

Le ministre Peeters se réjouit : « La désignation de BRAVO-4 comme soumissionnaire privilégié est une très bonne nouvelle pour toute la région. Le R4 lui-même deviendra beaucoup plus sûr, les zones résidentielles qui le longent plus agréables, et tant le long du R4 Ouest que du R4 Est, vous pourrez bientôt faire plus de 12 kilomètres à vélo sans obstacle. Grâce à la procédure PPP, nous permettons au marché privé d'apporter son expertise à ce projet. En outre, l'entrepreneur sera également responsable de l'entretien pendant 30 ans.»
Le consortium BRAVO-4 est prêt à se mettre au travail : « Nous sommes ravis d'avoir été désignés comme soumissionnaire privilégié au terme d'une procédure d'appel d'offres transparente et constructive avec De Werkvennootschap. L'expertise combinée de tous les partenaires et la coopération intégrée entre nous dès le début de l'appel d'offres sont également les points forts de notre consortium. Pour la partie financement, les entrepreneurs BESIX Group et Stadsbader ont été assistés par l'expertise de I4B - The Belgian Infrastructure Fund, EPICo et Rebel, tandis que chacune des disciplines d'exécution implique une entité de BESIX Group et de Stadsbader. Ainsi, BESIX et Stadsbader sont chargés des travaux de génie civil, BESIX Infra et Stadsbader des routes, tandis que Van den Berg (BESIX Group), Deckx EM (Stadsbader) et Jacops sont chargés des travaux électromécaniques. Nous sommes très impatients de réaliser ce beau projet en collaboration avec la Werkvennootschap. »

Soumissionnaire préféré

Un partenariat public-privé est différent d'un appel d'offres classique. Le consortium BRAVO-4 participe en effet à la conception, à l'exécution, au développement d’un plan pour limiter les nuisances, et à la maintenance pendant trente ans. BRAVO-4 finance également le projet lui-même. Le gouvernement flamand versera ensuite une redevance de disponibilité au consortium pendant trente ans.

Marijn Struyf, porte-parole de De Werkvennootschap : « Au sein de la Werkvennootschap, nous réunissons toutes les compétences concernant les procédures PPP. Elles sont très complexes mais offrent de nombreux avantages. Un peu plus de la moitié des points qui ont conduit à la sélection de ce soumissionnaire privilégié reposaient sur des critères qualitatifs : les soumissionnaires ont ainsi eu l'occasion de nous convaincre par leurs propres conceptions, techniques d'exécution, mesures d'atténuation des nuisances, et gestion environnementale. »

Début des travaux majeurs : fin 2022

Les travaux de réaménagement couverts par cet accord concernent quelque 14 intersections et de longues autoroutes cyclables en site propre, et commenceront vers fin de 2022. Dans l'intervalle, les négociations se poursuivent avec le soumissionnaire privilégié, pendant que les procédures et autorisations nécessaires suivent leur cours. Dès que les autorisations seront accordées, le contrat pourra être définitivement conclu. De Werkvennootschap et BRAVO-4 informeront les riverains bien à l'avance de la planification du projet et de l'approche pour diminuer les nuisances.

Projet R4WO : sécurité, qualité de vie et cyclisme

Le projet de réaménagement, baptisé R4WO, est essentiellement axé sur la sécurité, l'accessibilité de la région, le cadre de vie et les utilisateur ‘doux’ de la route, à savoir piétons et cyclistes. Au total, 14 carrefours existants seront réaménagés dans cette optique et quatre nouveaux ponts pour cyclistes seront construits sur le R4.

Lors du réaménagement du R4 Ouest, certaines bretelles d’accès et de sortie seront supprimées par endroits afin d'éviter que le trafic de poids lourds et de transit ne traverse les zones résidentielles. Le réaménagement du R4 Est doit également améliorer l'accessibilité du port. Là aussi, la circulation sera plus fluide et le périphérique deviendra plus sûr. Dans l'ensemble de la zone du projet, beaucoup d'efforts sont consacrés aux infrastructures cyclables.

12 km de vélo sans obstacle des deux côtés

Pour le cycliste, la situation s'améliore énormément : grâce aux autoroutes cyclables, le cycliste pourra circuler sur le R4 en toute sécurité et sans obstacle. A l'heure actuelle, les cyclistes entrent souvent en conflit avec le reste du trafic. Après travaux, 15 passages souterrains et 8 ponts pour cyclistes amélioreront considérablement leur sécurité. Ils pourront ainsi parcourir plus de 12 km le long du futur R4 Ouest et Est sans rencontrer de voiture.

Le ministre Peeters : « Aujourd'hui, certains carrefours du R4 Ouest et Est sont dangereux pour les cyclistes. À certains endroits, il n'existe pas d'infrastructure cycliste propre. Grâce à ce projet, cette situation va complètement changer : nous travaillons sur un réseau complet d'infrastructures cyclables sûres, clairement indiquées et en site propre. »

Les futurs aménagements sont expliqués et dessinés en détail sur le site web du projet www.r4wo.be. Il est aussi possible via ce site de s’abonner à une newsletter électronique pour rester informé du projet.

NEWS