Ensemble

2 min read

Chers collègues,

Le coronavirus nous a plongés dans une crise d'une ampleur sans précédent. Mercredi 15 avril, le gouvernement belge a prolongé les mesures de confinement jusqu'au 3 mai, laissant entrevoir une possible prolongation de certaines d'entre elles jusqu'à une date beaucoup plus tardive de l'été.

En conséquence, un grand nombre de nos chantiers fonctionnent encore au ralenti ou sont fermés et nous nous attendons à ce que cette prolongation des mesures plombe notre productivité bien en deçà du budget pendant un certain temps. Nous subissons de plein fouet une pression financière importante.

Nous collaborons avec toutes les entités du groupe afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour relancer nos projets là où nous le pouvons et quand nous le pouvons. Ceci pour lutter contre les pertes actuelles que nous subissons et pour relancer notre moteur économique le plus rapidement possible.

Toutefois, dans la situation actuelle et selon les hypothèses actuelles, nous devons aller au-delà des mesures d'économie initiales que nous avons mises en place à la fin du mois de mars et nous lancer dans un plan d'austérité pour protéger notre entreprise à long terme.

L'objectif est d'aligner notre structure de coûts actuelle sur notre structure de revenus actuelle et d'adapter notre organisation à la réalité économique d'aujourd'hui. Cela signifie de devoir se concentrer uniquement sur les travaux rentables, urgents et/ou essentiels aujourd’hui, darrêter les tâches qui ne génèrent pas de marge directe et par conséquent, de recourir de façon accrue au chômage économique.

Concrètement, cela signifie que du lundi 20 avril à la fin mai, seules les activités rentables, urgentes et/ou essentielles aujourd’hui continueront à être excercées; tous les autres employés seront mis au chômage économique. Les recrutements pour des postes qui ne sont pas directement liés aux activités essentielles seront gelés. Les salaires des cadres supérieurs seront réduits de 20 à 30 % pendant deux mois supplémentaires, par solidarité. Enfin, nous devrons examiner la nécessité de faire évoluer chaque rôle dans le cadre de ces efforts.

Nous avons présenté cette communication à nos partenaires sociaux ce vendredi matin.

Vous trouverez cette explication en détail sur cette page intranet, ainsi qu'une liste de questions et réponses. Vos General Managers et responsables de département ont également été informés et s'engagent à vous fournir des explications supplémentaires.

Nous n'aurions jamais imaginé devoir écrire ces lignes. Nous regrettons profondément que ces actions soient devenues nécessaires. Sachez que nous apprécions infiniment le travail et le dévouement de chacun d'entre vous et que nous attendons avec impatience la possibilité de travailler à nouveau ensemble lorsque l'économie redémarrera pleinement. Soyez assurés que nous ferons tout ce qui est nécessaire pour vous aider, vous et notre entreprise, à traverser ces moments difficiles : nous sommes vraiment unis dans ce combat.

Rik Vandenberghe
CEO BESIX Group

Geert Aelbrecht
Chief People Officer BESIX Group